06/01/2015

Femme parfaite que je suis (presque)

Il y a quelques temps j'etais au chômage... Je crois que pour une femme normale, c'est juste la pire chose qu'on puisse vivre. Tu te sens un peu obligée de te transformer en Bree Van de kamp. Quand tu bosses, tout le monde mets la main à la patte et tu fais la vaisselle chacun son tour. Même Pitou le Chat est compréhensif, il va chier dehors.
 
Là, euh, ben, tu te lèves, tu ranges, tu fais le linge, tu fais la vaisselle et la bouffe. Et si t'as le malheur de te poser sur le canap' pour regarder le dernier Game of thrones, tu culpabilises.
    .  
Aaah femme au foyer... Chose qu'en plus de détester, je ne sais pas faire.  
 
Laisses moi tranquille dans mon boulot mais oublies moi pour les tâches ménagères. Ça me fatigue et je suis nulle.
Je casse un verre minimum a chaque fois que je fais la vaisselle, je renverse le sceau d'eau brûlante en essorant la serpillière, je suis même capable de colorer toutes les fringues d'un rose pastel inégalable. Et tout ça sans faire exprès et en étant TRES concentrée.
 
Imagines si je suis malade ou bourrée de la veille, je te fais brûler la maison en allumant le gaz.
 Et encore, j'ai pas de gosses !
 
J'admire assez les femmes qui bossent, qui vont chercher les gosses à l'école en faisant semblant d'être intéressées par ce qu'ils ont fait de leur journée et qui en plus d'avoir fait un boeuf bourguignon pour toute la famille, arrivent encore à simuler l'orgasme le soir en allant se coucher après le film de TF1.
Rien que d'y penser je m'enfile un ou deux Guronsan.
 
                            
 
Bref. Je m'égare. Tout ça pour te dire que des fois, j'essaie de me transformer en Super Housewife après ma journée de boulot.
Je range tout bien notre gros bordel, j'évite de trop regarder dans les yeux le pyjama pilou et une fois, j'ai même fait une tartiflette pour faire plaisir au Mamour épuisé par une journée au chantier.
 
Ce jour là, j'avais programmé un film sur notre TV qui était sorti il y avait peu au cinéma et dont deux de nos amis m'avaient fait une bonne critique pour bien rigoler et se détendre en amoureux.
J'avais même allumé une bougie au melon que j'avais gagné lors de ma dernière soirée filles. Et sans brûler ni mes doigts ni les moustaches de Pitou le Chat.
 
Bien que la bougie sentait plus le vieux baignant dans son urine que le melon, la tartiflette battait son plein dans le four pendant que Mamour cuisait sous la douche. Je lui avait sorti des chips et une bière en attendant que je lave de la salade verte ( non , je n'achète pas les sachets de salade en plastique) et tout semblait parfait. J'avais la Bree Attitude de ouf. 
 
Jusqu'à ce qu'on goûte un morceau de patate et là, gros fou rire. Des nerfs et/ou de déception sûrement. Un goût de vin blanc piqué nous avait envahi le palais. Comme avait dit Mamour, il fallait bien qu'il y ait une "couille dans le potage". ( on aurait au moins eu ça à manger). En effet, le Reblochon était périmé d'une semaine. ça partait d'une bonne intention hein. 
 
Après avoir béni notre salade verte et de s'être nourri de " steaks de rire ", nous voilà calés pour regarder ce fameux film avec Mila kunis pour faire plaisir au côté viril de l' Homme. Ted.
Oui c'etait l'histoire d'un ours en peluche qui parlait et qui buvait de la bière. Il arrivait même à sauter la caissière du quartier en etant dépourvu de sexe. Fort.
 
Un film tellement puissant que j'en ai menacé par texto mes soit disant amis qui m'avaient dit " ça se regarde, en plus y'a Mila".
Heureusement que Mila Kunis était là en effet.
 
Mais juste pour mon plaisir des yeux à moi parce que d'après Mamour, "elle a un double crane et si on lui enlève les yeux de chihuahua, elle pourrait avoir un joli visage". J'aurais du me douter que pour un Homme qui trouve splendide Emma De Caunnes et Jennifer Aniston, il y allait avoir un couac. Surtout avec un ourson en peluche. Même si il pète et chie sur le plancher.
 
                                                                              
                                                                "Salut, c'est moi Mila le Monstre"
 
Heureusement qu'il est bon public et qu'il a rigolé de cette soirée Bree Van de Crotte que je suis.
 
 
Ce soir, j'ai l'ordi qui a planté donc il est sauvé niveau film, je lui ai fait des spaghetti bolo maison et y'a du foot sur Canal. Je devrais m'en sortir et gratter quelques points au classement.
 
Bien qu'il y ai un vent à décorner les cocus et que canal ne marche pas bien du tout. Mais ça je lui dirait quand il sortira de la douche. Je garde un peu de surprises pour mon côté mystérieux.

Bien qu'au bout de 5 ans il commence sérieusement à avoir l'habitude de vivre avec un boulet...

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire