19/11/2015

DIS-DONC !!!! (c'est tout...)

Aujourd'hui, je ne vous parlerai pas de cette tragédie du Vendredi 13 Novembre 2015.
Chacun la vit comme il le peut et je ne porterai aucun jugement ni avis là dessus. Ma ville si chère à mon coeur est meurtrie et je le suis tout autant. Comme je le suis pour toute chose qui me dépasse et me révolte. C'est tout ce que je vais en retenir.Je suis une éponge. Je suis une fille.

Je suis une fille qui boit du vin rouge, qui est fière de voter, de m'habiller comme je l'entend, de travailler, de danser, de chanter, de vivre. C'est de ça que je vais te parler aujourd'hui.
Pourquoi j'adore être une femme bien que ce n'est pas de tout repos et que trop souvent parfois, je n'en vois que les mauvais côtés.
D'ailleurs, si je n'ai pas épuisé mon quota de vies vécues, dans la prochaine que l'on m'octroiera, je voudrais être un Mec. Ou une licorne mais c'est un autre débat.
Pourtant il paraît que j'ai les mauvais côtés des deux sexes mais dans un seul et unique corps... Pour faire bref, " j'ai l'esprit sale et le coeur romantique".




Après je t'avoues que de voir seulement les bonnes choses dans le fait d'être une femme est un peu complexe. En effet, essaie de dormir sur le ventre avec un 90C pendant tes règles déjà et seulement ensuite, on en reparle.

Je suis une fille c'est sûr.

J'ai toujours raison.
Je ne sais jamais ce que je veux, mais je sais tout à fait ce que je ne veux pas.
Je suis jamais contente mais je suis contente pour rien. Tout le temps.
Quand je regarde un film, ils peuvent bien tous crever mais " NON!!! PAS LE CHEVAL!"
Je veux qu'on me mette constamment sur un piédestal jusqu'à : " Mais porte tes couilles un peu je suis pas ta mère, tu peux vivre sans moi deux secondes?". Et ces deux secondes écoulées: " Mais merde! T'as même pas remarqué que j'avais changé de mascara, tu me regardes plus, tu m'aimes plus, je veux des fleurs sur mon piédestal sinon je te quitte"
Je ne pète pas en public. NEVER !
Je peux refaire mon selfie 10fois d'affilées juste parce que je trouve pas mon bon profil.
Je colle des bougies de partout dans mon appart. Au monoi, au biscuit, à la pivoine, au Jet 27...
Il n'y a que moi qui ai le droit de laisser traîner poils/cheveux dans la douche et culottes/chaussettes sur le sol de la chambre.
J'ai facebook, instagram, snapchat, pinterest ... et j'ose dire en toute conscience que les réseaux sociaux sont la mort du couple.
L' anti-cernes est mon seul vrai meilleur ami même si c'est souvent un amour en sens unique.
Pour rentrer dans ma douche il faut enjamber les 17 bouteilles de shampoings différentes sans glisser.
Je dors avec un doudou depuis bébé et t'as pas intérêt de le taper. Même pour de faux.
Je range chaque objet à sa place. Si tu as le malheur de le déplacer, je pourrais convulser en saignant du nez en me retenant de le remettre à sa place initiale.
Quand on sort et que je suis SAM, je ne boit pas.


Quoi que parfois, je suis un peu une fille et un mec en même temps...

J'ai toujours raison. Et quand je me remet en question, finalement, j'ai pas tord.
Un pet me fera hurler de rire tout autant qu'un bon bouquin ... Nan je déconne. Rien ne vaut un brave "Tire mon doigt".
Je vais pleurer devant une pub pour les Kinder Pinguis mais il me tarde que mon épisode de Walking Dead reprenne et que Rick bute un peu du zombie.
Je bois du champagne le petit doigt en l'air et juste après je peux te lâcher un rôt à faire pâlir tous les Marquis de Sad. ( et je te parle pas des putains de la Rade)
Je vais faire la belle perchée sur mes Louboutin de 15cm : "Non c'est pas du tout la galère de marcher avec. Regarde (elle enlève sa chaussure sans s'asseoir ni vaciller), y'a même des petits coussinets pour la voûte plantaire là. Et bon, avec le patin qui est quand même super épais ça fait pas non plus une cambrure trop raide...." MAIS DITES MOI DE LA FERMER ! Je finirai comme toutes mes soirées avec les collants troués aux orteils et filés aux talons à force de marcher pieds nus, les Louboutin dans le sac à main, à leur place !
Je ne ferai jamais dormir Adam Levine dans la baignoire. Et Beyoncé non plus.
Je fais croire que je ne porte que de la belle lingerie. Les culottes "Petit Bateau", "Disney"et "Dim Invisible" ne sont jamais sur l'étendoir à la vue de tous. Et ce sont celles que je porte le plus. Les strings c'est juste quand tout est au sale.
Je fais très attention à mon poids ( je suis allée jusqu'à consulter une dieteticienne pour te dire!) mais je me régale de boire l'apéro et de me taper un brave Mac Do Menu Maxi sauce chinoise Mac Flurry et tout le tralala.
Je préfère dire " va te faire enculer" plutôt que "Allez donc vous faire pénétrer le soupirail fécal" mais avec du rouge à lèvres choisi minutieusement pendant demie heure en fonction de ma tenue.
Je connais les règles du hors jeu au foot. Et aussi les différences entre les coupes et tournois. Sûrement parce que ni Ronaldo, ni Neymar, ni Van persie ne devaient être sur le terrain ce jour là. Et il fallait que je parle. Encore. Tout le temps.
Quand on sort et que je suis SAM, finalement j'ai plus envie, je désigne un autre SAM et je bois.


Et des fois, je suis totalement un mec. (Mais Dieu merci ma moustache ne pousse pas encore)

J'ai toujours raison.
Je peux faire pipi n'importe où sans stress aucun. J'ai même essayé de faire debout suite à un débat lors d'une soirée filles mais ce ne fut pas vraiment concluant vu l'état de mes chaussures.
Je connais les sites de vidéos pour adultes par ordre alphabétique et par catégorie.
Je ne m'épile pas. Je me rase. Et moi aussi, quand ça repousse ça gratte. N'importe où, n'importe quand et avec n'importe qui.
Je ne fais pas mes comptes et ne trie pas mes papiers.
Quand je me coupe avec une feuille, je me fais un garrot. J'te raconte pas quand c'est avec un carton.
Je peut manger avec les doigts à même le saladier pour éviter la vaisselle.
L'odeur de mes pieds pourrait tuer des gens.
Je regarde la télé avec les mains dans le pantalon. Au chaud.
Je ne m'en fiche pas je m'en bats les couilles.
Quand on sort et que je suis SAM, ah non pardon, je bois, je suis pas SAM.


Ok. En fait même sur le fait d'être une femme, je trouve toujours des nuances. Je sais être toute noire ou toute blanche mais quand j'y réfléchi, je suis un arc en ciel.

C'est définitif. Je suis une femme. A ma manière, je me débrouille comme je peux avec ce que j'ai. Mais je suis aussi certaine que personne n'a le droit de décider de me tuer parce que je ne suis pas à l'image de son idéal.

Enfin bref.

Si tu veux, on peut en parler, à la terrasse d'un café, sous le soleil de Novembre avec un bon verre de vin ( ne parle pas de Beaujolais, j'ai dit "bon vin"), on se racontera la blague du pingouin qui respirait par le cul, on chantera du Beyoncé dans un anglais parfait et le temps d'une fraction de seconde, on arrêtera de trop penser à ce monde qui tourne à l'envers.