22/07/2016

Lettre ouverte à l'envahisseur

Salut à toi, ô "sauveur estival de notre économie".



Aujourd'hui, je tenais à m'adresser à toi directement et par la même occasion, vous rendre hommage à toi et tes crocs dernier cri.

Tu sais, ici, au bord de la mer où nous avons le privilège de vivre toute l'année,le temps continue de tourner en Juillet et en Août. Enfin du moins,  pour nous.

Je sais, tu as travaillé dur (ou pas) dans ta grisaille froide pour t'octroyer cette semaine de vacances tant méritée (ou pas bis), chez nous, où Ô rêve suprême, ton " pain au chocolat" se transforme comme par magie en "chocolatine".
(Non,non, non, tais toi fort, il n'y aura pas de débat là dessus, t' as qu'à bouffer des croissants.)

Mais j'ai quand même deux ou trois trucs à te révéler afin que tu te couches moins con  de faciliter ton acclimatation . Ne me remercie pas, je suis comme ça, c'est pour moi.


Pour commencer, oui, pour "les gens qui vivent en vacances" comme moi, sache que cette période délectable où tu te lèves à l'heure qui te chante, c'est également celle où on se lève à 6heures.
Pour que tu puisses vivre tes vacances de rêves entre autre et aussi parce que notre monde ne s'arrête pas de tourner. Alors non, nous ne sommes pas tous saisonniers, barmans ou serveurs. Nous avons aussi des horaires comme toi parce que nous sommes aussi infirmiers, garagistes, artisans, banquiers, dans le bâtiment ou puéricultrices.

"- Comment ça, vous ne vivez pas dans des paillotes en bouse de sanglier? Il y a donc des maisons en littoral qui sont habitées par des gens à l'année?"
Oui je sais, un mythe s'effondre pour toi. C'est dur.
Ce qui explique que les maisons où la compagnie créole ne résonne pas à 03:00 du matin est certainement habitée par quelqu'un qui, comme moi, se lève dans 03 heures et qui essaie de rattraper Morphée au vol au milieu de tes blagues sur les blondes.
Oui tu parles très fort. Car dans ta ville, il faut se faire entendre au milieu de la circulation et autre ,je suppose. Mais ici, si tu prends le temps de la boucler un peu, tu pourras entendre le bruit des oiseaux, des vagues et du silence. Tu verras c'est génial.

En parlant de circulation, tu peux arrêter d'avoir peur sur nos routes. Car même si on y croise des flamants roses, le code de la route est le même que chez toi.

"-Tu savais que les flamants roses sont roses parce qu'ils se nourrissent de crevettes et que...."
Oui, ta gueule. On le sait depuis l'école maternelle.

Sache également qu' à chaque concert sur la place du village (tu sais, celui où tu sors ton plus beau marcel dévoilant tes coups de soleil du jour et ta pelade de la veille), le "Patrick Sebastien" que tu prends plaisir à chanter n'est pas notre hymne départemental. En effet, tout comme toi, nous avons le droit à tous ces styles musicaux seulement aux périodes où tu viens les écouter et danser. Le reste du temps, nous avons des vrais concerts et même la radio. La même que chez toi.

"-La guinguette est tellement typique du coin pourtant, je vais m'asseoir pour encaisser."
Oui je n'y vais pas avec le dos de la cuillère mais je pense que tu es assez fort pour entendre la réalité désormais.

Je sais que tu nous trouve exceptionnels, beaux, dépaysants tout ça tout ça mais non, nous n'avons pas encore le pouvoir de faire la pluie et le beau temps. Il n'en va donc pas de notre responsabilité si tu mouilles tes délicieuses chaussettes de sport remontées sous tes genoux dans tes sandales à cause de la pluie et du marin qui fait friser Jeanine.
Ceci dit, lorsque tu nous fait partager ta mauvaise humeur quand il fait (encore) 90 km/h de vent, ne crois pas que les sourires que nous arborons ( sur nos visages dorés en amont par ce soleil dont tu es privé) aient un quelconque rapport avec de l'arrogance. Non.
Nous avons un coeur et cela nous peine que tu aies déboursé ton 13 ème mois pour te payer une semaine de pluie comme chez toi. Nous sommes justes soucieux de t'apporter un peu de chaleur  à travers nos sourires. Je te rappelle que d'après toi, " quand on parle on a un accent qui sent le soleil".
(#relou)




Collection été 2016 : "La Crocs en Cuir sur sa soquette en coton du Nil de Taïwan" 



Par contre, j'avoue. Il y a un truc qu'on te prête car tu ne l'as pas chez toi. LA PLAGE.
Alors OK, selon les années, on en profite depuis le mois de Mai jusqu'en Octobre car on l'a que pour nous. Propre, sauvage, reposante. Ce n'est pas la plage que tu connais quand tu nous l'emprunte. Mais moi, je sais pourquoi.
Toi, tu t'y ramènes avec tes 6 gosses, ton chihuahua, ton magasine "Détective", tes deux bouées crocodiles, tes petites chaises parfois, tes glacières, ton parasol orangina, et ton petit maillot de bain.
Que tu préfères enfiler sereinement sous nos yeux. Attention, je ne remets pas en cause ta musculature impressionnante car nous savons au fond de nous que c'est parce que tu es généreux et que tu nous offres ce spectacle en guise de remerciement.
D'ailleurs ta générosité se ressent un peu trop intrusivement lorsque tu colles la serviette de ton petit Bryan à la notre. Comme si nos plages n'étaient pas assez grandes.

Tu sais, nous le prenons comme une insulte chez nous. Non pas que les hurlements de tes gosses et le sable que Bryan nous balance dans la gueule avec ses pieds beaux nous dérangent pendant la pause de notre journée de travail, mais tout de même. Juste entre nous là. On t'offre des kilomètres et des kilomètres de plages  et toi, tu n'en veux pas. Tu nous chies à la gueule. Tu préfères essayer de nous convaincre en te collant à nous que la place y est trop restreinte et que nous ne t'en laissons pas assez. C'est moche.

Puisqu'on est sur la plage, je tenais à te rappeler que la mer n'a pas été créée juste pour ton bien être.
Noooon, elle existait déjà avant l'existence de notre triste race humaine. Du coup, quand tu vas te tremper le fion, saches que tu te baignes dans la maison des poissons et aussi des méduses.
Alors ok, si tu vas la tripoter ça risque de te piquer mais si tu lui fous la paix, tout le monde pourra cohabiter sans problèmes.
Je te promets sur la tête de tes sandales que tu n'es pas obligé de les sortir de l'eau à l'aide d'un bâton afin qu'elles crevent séchées au soleil. Tu vas chez elles de ton plein gré, et on n'enlève pas la vie de ce qui nous ennuie/effraie/fait chier. Sinon tu te doutes bien que tu ne serais peut être plus parmi nous pour me lire.

Comme tous ces papiers et ces clopes que tu laisses dans le sable comme un cadeau de départ. Tu penses à prendre toute ta maison avec toi sur la plage et tu n'as pas un seul petit sac plastique, autre que celui pour mettre ton slip de bain mouillé ?
Je crois petit vacancier que tu nous prends pour des lapins d'une semaine.
Et juste un dernier petit truc, viteuf, puisqu'on parle de clopes.

Tu as remarqué que nos pompiers étaient beaux et bronzés mais dans ton Dacia Tuning Climatisé, tu vas pas nous faire croire que tu n'as pas de cendrier pour y jeter ton mégot ? Nous en avons même dans nos voitures ici alors que la clim est espagnole. Nous avons même une astuce grandiose : Une boite de Freedent vide, du sable et ABRACADABRA! Un cendar!
Parce que vu à l'allure où tu roules, tu auras bien vu que la végétation dans le coin est sèche comme un coup de trique. Alors t'imagines bien que ta clope par la fenêtre sur la route du Perthus pour aller chercher ton géricane de Pastis ça peut vite partir en 300 hectares de fumée.

Alors bon. On veut bien te prêter notre vie de rêve le temps de tes vacances mais essaie de ne pas la transformer en cauchemar. Car même si tu nous prends parfois pour des paysans qui ne t' arrivons pas à la cheville, celui qui se comporte comme un petit goret irrespectueux c'est quand même bien souvent toi.

Bref.

Ceci dit, le sujet sur lequel tu ne t'es pas trompé, c'est notre talent pour la pétanque, la grillade, l'amitié et l'apéro. Tu prendras note à partir d 'aujourd'hui qu'à chaque tournoi de pétanque organisé par ton village d'accueil où notre vin sera à gagner, on gagnera TOUJOURS le carton. Toujours.
Pour notre fierté de sudiste et pour te rappeler gentiment qu'ici, c'est quand même chez nous.

P.S : On ne supporte pas les cigales. #AchèvementDansTaFace





                                                                  Bonnes vacances

3 commentaires:

  1. J'ai retrouvé exactement les pensées les plus violentes auxquelles j'évite de porter attention mais exprimées toujours avec ce talent qui caractérise ton écriture ����

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci ma p'tite dame. On sait tous qu'il y a des relous partout mais on le sait aussi, ici, on a le droit chaque année à une concentration de gorets pendant deux mois...

      Supprimer
  2. Que de vérités. ...et de rigolades . Je suis fan de toi ma fille .

    RépondreSupprimer