05/01/2015

Boulet un jour boulet toujours

Qu'une bonne fée perdue, aigrie et sûrement ivre se soit penchée sur mon berceau je m'en doutais déjà.
Mais poisseuse comme ça... Franchement.
Pourquoi moi? N'étais-je déjà pas prédestinée à une vie assez complexe comme ça pour me rajouter en plus une bonne cuillère à soupe de poisse?
 
Et crois-moi, un champ de trèfle a quatre feuilles n'y changerait rien. J'ai même essayé de conjurer le mauvais sort en ayant des chats noirs, en passant sous des échelles et j'ai même essayé d'être super méga attentive a tous mes faits et gestes. Et je me demande si finalement ce n'est pas pire.
 
Je suis la seule fille à m'ouvrir le doigt en ouvrant un sachet de gruyère, en étalant de la mousse de canard sur du pain ou en essuyant une assiette... Je pourrais même sûrement me tailler les veines avec un bout de Patafix si je me concentre.
J'ai déjà réussi à m'ouvrir le dessous du pied comme un livre a travers une sandale en tapant l'orteil dans un mur en crépis. 
 
Ne crois pas que ça soit facile. Être comme moi nécessite une angoisse permanente d'un danger inattendu. Et la quasi certitude de mourir dans des conditions atroces et peu glorieuses.
 
Dès que je vais chez le médecin, il m'acceuille à bras ouverts car il m'arrive toujours des trucs improbables et d'après lui, "ça le change des consultations habituelles".
Et effectivement, je le crois. Je ne vais jamais le voir pour un rhume ou une angine. C'est de la rigolade pour moi. J'y vais quand j'ai la toxoplasmose ou quand il me sort des "boules" dont personne ne sait ni la constitution, ni la provenance ni le pourquoi du comment.
 
J'ai tellement eu d'otites étant petite qu'à 15 ans j'avais déjà des acouphènes.
On m'a fait le vaccin du BCG 6 fois parcequ'il n'a jamais pris sur moi.
J'ai le petit doigt droit avec 4 phalanges bien distinctes. Pas des articulations hein, mais 4 jolies pliures.
J'a été allergique au chocolat pendant deux ans et je le suis toujours à la banane.
 
Ma mère refuse radicalement de me donner le mixeur de mon grand-père parce que je pourrais "me tuer avec les pales du fond". 
Je fais un bleu lorsqu'on me touche à peine. J'en ai d'ailleurs plein les jambes juste en dormant. 
J'ai une peur bleue du sang, ce qui n'est pas pratique quand, comme moi, on fait la vaisselle 3 fois par jour et qu'on se coupe avec une fourchette, que les verres et assiettes explosent dans nos mains et qu'on serait capable de se tailler la jugulaire avec une cuillère à café.
Le budget "pansements" et désinfectant est assez important pour un foyer de seulement deux personnes. 
 
Bien sûr je t'épargne toutes les choses "normales" qui m'arrivent comme me couper avec du carton, du papier, des couteaux a beurre etc... Car ça m'arrive aussi malgré que ça soit sûrement plus souvent qu'à toi.
 
Je porte toujours des talons mais je ne tombe jamais. Sauf en ballerines.
 
Tout ça pour te dire mon enfant que, en ce merveilleux mois de Décembre 2014 et en moins d'une semaine, je me suis:
 
-coupée le dessus du pied droit en y plantant un couteau en céramique tombé de mes mains
( j'étais trop concentrée à ne pas me trancher le doigt comme m'avait conseillé Mamour en m'accordant l'achat de 3 couteaux céramique. J'en avais donc oublié toutes autres éventualités de me blesser avec.)
 
-Fait une très jolie bosse violette sur le front en prenant le coffre de ma voiture qui s'est, on ne sait pourquoi, refermé d'un coup sur ce dernier alors que j'en sortait très sagement une bouteille de Coca.
 
et
 
-fendu l'ongle en deux, fais un sang-pris et ouvert le bout du pouce en y prenant une tondeuse à cheveux tombée de l'étagère du meuble de la salle de bain alors que j'ouvrais seulement la porte.

-choppé deux calculs rénaux et appris au scanner que j'avais une malformation du rein ( d'aucune gravité hein t'inquietes pas)




 
 
 
Bref.
Je t'avoue que je n'ai pas du répertorier toutes mes péripéties des plus incroyables tellement il doit y en avoir. Déjà enfant, il paraîtrait que ma réputation de chat noir n'était plus à faire. Ma Mère saura sans aucun doutes vous illuminer sur quelques uns de mes exploits oubliés. 
 
Ne t'inquiètes pas par contre, ce n'est pas contagieux. Et j'espère que ça ne sera pas héréditaire non plus. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire