05/01/2015

J'ai plus 20 ans... (=phrase de vieux cons again)

Depuis quelques temps, le fameux " J'ai plus 20 ans" est devenu trop récurrent.
La premiere fois que j'ai utilisé cette phrase, c'était en totale naiveté, pour me trouver une excuse à une gueule de bois mal assumée, sans me rendre compte que cette phrase prendrait du sens avec le temps.

C'est quand je l'ai ressortie pour excuser ma sciatique, ma surdité naissante, ma journée de boulot, re ma gueule de bois, mon grand ecart qui rentre chez ma mère toutes les semaines, re re ma gueule de bois, mon incapacité de faire l'amour deux fois d'affilée sans y laisser un poumon et mes mucqueuses, ou encore ma procrastination, que je me suis dit que ça commençait à sentir le sapin.

Je me dis donc que du haut de mes presque 27 ans, il me reste cinq ou six ans avant de voir la gueule de ma vieille tante Muriel croisée avec celle de Jospin quand je me materai dans le miroir au réveil.
Bien que je me couche de moins en moins à 01:00 du mat' en semaine ça devrait ralentir le rythme de mes cernes de quelques mois...
Nan mais t'inquietes, je suis encore une fifolle, des fois je ne me demaquille pas avant d'aller me coucher. Une gue-din j'te dis !

On s'en rend compte avec les copines quand on s'en veut à se flageller quand on rate notre séance de sport ou qu'on se rend compte qu'on fait plus de brunch le dimanche midi que de samedi night au bar.
Attention, on n'a pas fait un trait sur les soirées endiablées à base de potins comme nos incontournables soirées filles ( que tu peux lire ici si tu ne l'a pas déjà fait )
On les fait le vendredi, après la natation pendant que nos Mamours font leur soirée Poker.

En parlant de week end pépère, je me rend compte aujourd'hui que tout ce qui me faisait rire chez ma mère va forcément finir par me tomber sur le groin.
Et peut etre plus tot que ce que j'avais planifié. Comme être bourrée au bout de deux martinis blanc. Ou adorer passer du temps à jardiner.
ça je m'en suis rendue compte y'a pas tellement longtemps. Genre depuis que j'ai un jardin, il y a un mois quoi. A peine arrivé que déjà on avait planté une allée de fleurs et on va même se faire péter un potager.
Mamour a même mis des lumières solaires pour éclairer cette splendide allée. Du dysneyland à la maison. Manque plus qu'un beau nain de jardin et on atteint la sse-cla du retraité. Je te garantie pas le resultat sur la durée.
Il se peut encore que ça soit juste l'euphorie du début. A tout moment les fleurs finissent comme mes bambous et mes pieds de menthe. Morts. Mais on s'y tient on fait l'effort.

J'ai même passé un fucking quart d'heure sous la flotte en allant a la danse hier soir pour virer la trentaine de fils de chiens d'escargots qui bouffaient mes petites protégées. N'appelles pas Brigitte Bardot, je les ai pas tués, je suis bien elevée, je les ai mis dans les plantes des voisins pour qu'ils voient si l'herbe si est plus verte tout ça.

Pareil pour la vaisselle. "Un lave vaisselle pour deux maman, sérieux? La loose! Tu fais même pas la cuisine ça coute quoi de laver la cuillere de ton Velouté Nature?"

BLAH BLAH BLAH ! Foutaises!

Maman pardon mais sans dec, même quand on est deux le lave vaisselle c'est la vie! J'ai presque envie de m'y glisser dedans pour éviter de me frotter sous la douche.
Le luxe de la maturité quoi.

Pareil pour les fringues ou la bouffe.
C'est dingue comme le pull en grosses mailles de Maman vous paraissait vieillot et totalement has been quand vous portiez vos Dc marteens avec votre tutu pour aller acheter du pain. Maintenant on ne porterai que ça tellement c'est so chic !

Plus je goute de choses plus je me rend compte que ce que je n'aimais pas jusqu'ici a pris place dans mes incontournables de mon frigo comme les épinards.
Même quand on se fait un brave mac Do, je me contente d'un menu simple et une fois, j'ai meme pris de l'eau...
Fini le "je mange 3 menus et une boite de 6 sans prendre un gramme".

Mais attention, je laisse encore les gâteaux style figolu ou palets bretons aux "vieux". Je suis encore trop accro aux Chocapic et aux pépitos pour virer en mode Muesli et Petits Lu.

J'ai hâte de voir cet été comment je danse en boîte avec mes copines.
Savoir si les gamines de 16 ans se foutent de notre gueule ou si on enflamme encore le dancefloor jusqu'à cinq heures du mat'.

Mais bon on en reparlera quand j'aurais la gueule de Tante Muriel au lever, promis. 
Le retour de Mélie, qui n'a plus 20 ans

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire